Préservation de la faune sauvage et de ses habitats : les bons gestes à adopter !

Levraut caché dans les herbes

L’arrivée du printemps et des beaux jours sont propices aux balades à la campagne, dans les bois ou encore en bordure de rivière et aussi aux travaux d’aménagements ou d’entretien de la végétation chez soi, comme à l’extérieur. Toutefois, cette période marque aussi le début de la saison de nidification, de reproduction, de naissance et de croissance pour de nombreuses espèces, à la fois animales et végétales. Il est alors indispensable d’être vigilant et d’adopter de bons gestes pour minimiser les risques durant cette période délicate.

Quel comportement adopter lors d’une promenade ?

A une époque où la biodiversité est en déclin, le biotope fermé de la garrigue offre une protection naturelle à de nombreuses espèces.

  • Rester sur les chemins ou les sentiers balisés
  • Veillez à ne pas cueillir d’espèces protégées
  • Ne pas laisser divaguer trop loin son chien ou le tenir en laisse

Conseil pratique : Pour connaître les espèces végétales et reconnaître la flore française, pas besoin de ramasser un échantillon, il existe aujourd’hui de nombreuses applications sur smartphone.

Que faire face à un jeune mammifère ou à un oisillon trouvé au sol ?

Oisillon tombé du nid

Il n’est pas rare au printemps de trouver des oisillons tombés du nid, de jeunes levrauts ou petits perdreaux dissimulés dans les hautes herbes. Généralement, les adultes ne sont pas loin et il est préférable de garder vos distances.

  •  Ne pas toucher l’animal : si les adultes sentent votre odeur ils peuvent rejeter leur(s) petit(s), notamment chez les mammifères et de mauvais soins ou une mauvaise alimentation pourrait les condamner
  • Observer votre environnement : l’animal est-il en danger ? Présente-t-il des signes de détresse ou de blessures apparentes ?

Conseil pratique : En cas de doute vous pouvez contacter les centres de soins ou de sauvegarde de la faune sauvage, ils peuvent vous conseiller et vous conseiller quant à la démarche à suivre.

Que faire lors de l’entretien d’une haie ou d’un ruisseau ?

Les haies et bordures de ruisseau constituent un lieu de vie très important pour la biodiversité. Ces espaces abritent une multitude d’animaux auxiliaires de culture, aidant de manière naturelle les agriculteurs et les jardiniers à lutter contre les ravageurs. Avant tout travaux, il est nécessaire de prendre quelques précautions.

  • Éviter d’intervenir entre mars et mi-juillet pour ne pas déranger la nidification et permettre aux oiseaux de se protéger face à la prédation. De plus, les haies arbustives sont aussi source de nourritures (baies).
  • Respecter la réglementation en vigueur, limiter l’usage des produits phytosanitaires et employer les bonnes pratiques.

Conseil pratique : Avec les branches issues des coupes, vous pouvez réaliser des tas à même le sol, ils seront favorables à de nombreuses espèces (amphibiens, reptiles, insectes, petits mammifères, …). 

Gardons le contact !

Pour rester informé des dernières actualités et des mises à jour de notre site, inscrivez-vous, dés maintenant grâce à ce formulaire.

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne !" ci-dessous, vous acceptez que votre adresse électronique soit utilisée pour recevoir par mail des actualités et des informations importantes et urgentes de la mairie de Carnas.

Nota : Les informations que vous fournissez pendant l'inscription seront utilisées uniquement pour vous contacter. Nous ne vendrons, n'échangerons ou ne transmettrons votre nom à aucune autre entreprise ou organisation.

Vous pourriez également aimer...

Articles populaires